Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Henri-Joseph Duverney

AGSB 5426
1874, 14 septembre, Hospice, devant l'autel de la Ste-Vierge.
Le novice Henricus Josephus Duverney émet ses voeux simples dans les mains du prévôt Pierre-Joseph Deléglise, dont il baise l'anneau sur les Evangiles.
Signatures du profès, du prévôt et des témoins
Joseph Bagnoud et Gaspard Briguet.
Papier, 21.8 x 29.5 cm, latin.

1877, 15 septembre, Hospice.
Henricus Duverney émet ses voeux dans les mains du prévôt Pierre-Joseph Deléglise dont il baise l'anneau sur les Evangiles.
Signatures du profès, du prévôt et des témoins Camille Darbellay et Daniel Roh.
Papier, 26 x 33 cm, latin.

1889, 13 décembre, St-Oyen.
Le chanoine Henri Duverney écrit au prieur du Gd-St-Bernard pour renvoyer une instruction et demander la règle et les constitutions. Messes à célébrer. Remplacement du vicaire d'Etroubles par celui de St-Gignod. Envoi de l'ordre du jour des chartreux. Attente des confrères pour Noël.
Papier, double folio, 13.2 x 21.6 cm, français.

1890, 10 février, St-Oyen.
Lettre du chanoine Henri Duverney au prieur Deléglise. Demande d'habit. Il est victime de l'influenza (grippe) et se dit guéri. Attente de l'arrivée de jeunes confrères, qui partent pour le Mont-Cenis. Remerciements pour une lettre.
Papier, double folio, 13.2 x 20.5 cm, français.

1895, 16 août, établissement thérapeutique Gaya, StVincent/Aoste.
Lettre du chanoine Duverney au prieur du StBernard. Avis du docteur Giay sur son logement hors de l'établissement hydrothérapique. Des ecclésiastiques ne pouvant le loger, il va à l'hôtel de l'établissement, entre Châtillon et St-Vincent pour lui et un confrère, Fr. 11.-de pension par jour, non compris les consultations médicales et le café noir. Régime pour M. Nanchen, qui en est découragé au début. Un professeur de Gênes s'occupe de son cas : il pourra se remettre de sa maladie nerveuse avec le temps (traitement hydrothérapique de 3 semaines pendant 3 ans>. Concerts tous les soirs. Messes à l'église des capucins et les jours fériés dans une chapelle. Bibliothèque des capucins, pauvre mais intéressante. Promenades. 2 douches par jour pour M. Nanchen, bains tièdes. L'établissement du Dr Gaya est plus grand que ceux de Châtillon et de StVincent. Source minérale près de St-Vincent, qui attire le plus les étrangers. Visite prévue au couvent St-Gilles à Verrés. Salutations de M. Fantoni et de Mlle Lydie.
Papier, double folio, 14 x 21.8 cm, français, italien, en-tête imprimé, avec gravure du grand hôtel de St-Vincent.