Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Jean-Nicolas Hubert

AGSB 5506
a) 1830, 28 mars [St-Maurice].
Discours de Hubert, président, prononcé à l'ouverture de l'Académie du collège de St-Maurice, le 28.03.1830. Remerciement pour l'honneur de l'avoir appelé à la présidence de cette nouvelle association. Eloge des beaux-arts, des lectures choisies, de la poésie, de la logique, de l'antiquité, de l'éloquence, de l'éducation religieuse et littéraire; encouragement à l'assiduité aux conférences académiques. Remerciements à l'aimable Fénelon... préfet... Rne principal du collège".
Signé : Hubert, président.
Papier, double folio, 21.2 x 31.3 cm, français.

b) 1831, 14 septembre, Hospice du Gd-St-Bernard, devant l'autel majeur de la Vierge de l'Assomption de l'église majeure du St-Bernard de Mont-Joux, Joannes Nicolaus Hubert, novice, émet ses voeux solennels dans les mains de Franciscus Benjaminus Filliez, prévôt, dont il baise les deux pouces sur les S. Evangiles.
Signatures du profès, du prévôt, de Joseph Dandrez curé d'Etroubles.
Témoin : Josephus Augustinus Bora, curé, de St-Rémy "in Bopa", témoin.
Papier, double folio, 21.1 x 33.1 cm, latin et français.
Au dos : nom et regeste.

c) 1841, 22 septembre, Rome, Ste-Marie-Majeure.
Le Pape Pie IX accordera à Jean Nicolas Hubert, chanoine et supérieur du monastère du Gd-St-Bernard (prieur), pour le bien des âmes et la vénération de la Ste Vierge Marie, le privilège de bénir les croix et chapelets avec indulgences par l'autorité des SS. apôtres Pierre et Paul et pendant trois ans, avec assentiment de l'Ordinaire, et hors de la ville de Rome, d'appliquer aux croix et médailles l'indulgence plénière à l'article de la mort, l'indulgence dite de Ste-Brigitte pour les chapelets. Timbre du pape Pie IX.
Signature du substitut du cardinal Lambruschini A ? Picchioni.
Au dos adresse, traces de 2 sceaux.
L. Adami 1131.
Timbre indiquant les frais.
Parchemin, 41.9 x 15.9 cm, latin.

d) 1850, 28 février, Berne.
Lettre du curé Baud au prieur du Gd-St-Bernard J.-N. Hubert qui sollicite de nouveau l'aide de Hubert dans l'affaire qu'il lui a déjà soumise, et qui cause les inquiétudes à son ami et paroissien Brunner. Il espère pouvoir se passer de recourir à un procureur, qui demanderait des avances, mais n'obtient souvent rien. M. Millet est une bonne recommandation : mais avant de lui envoyer des fonds pour un procès, il aimerait que le prieur donne de nouveau ses assurances à M. Brunner. Il attend réponse.
Papier, double folio, 21.6 x 27.1 cm, français.
Sceau sur laque rouge : B. et L.
Regeste (cette page est en partie déchirée).

e) 1850, 8 juin, Berne.
Le curé Baud écrit au prieur Hubert pour le remercier de ce qu'il fait pour son ami Brunner, qui joint sa lettre à la sienne. Nouveau service : envoi d'une liste des prévôts dès 1775, avec dates, origines. Origine de la maison du Simplon avec liste de ses supérieurs : un amateur protestant fait ces listes pour toutes les maisons religieuses de Suisse.
Papier, double folio, 21 x 26.7 cm, français.

f) 1850, 9 juin, Berne.
Lettre adressée au prieur du Gd-St-Bernard J.-N. Hubert par J.-A. Brunner Plasel ? remerciant pour une lettre du 20 mai au curé Baud "dans l'intérêt d'une malheureuse prétention contre Laurent à Aoste". Il va préparer des papiers concernant la créance et les enverra pour faire venir les fonds nécessaires, il établira un mandat sur Turin où il a des relations directes, et cela dès la semaine prochaine. Au lieu de faire passer par pertes et profits, il espère terminer pour la 1/2 de ses avoirs, ou mieux encore. Il écrira encore.
Papier, double folio, 20.7 x 26.2 cm, français.
Au dos adresse et regeste.

g) 1854, 23 janvier, Sierre.
Lettre de Fr. de Courten au prieur Hubert : annonce de son mariage avec Mlle Marie-Thérèse de Lavallaz et se recommande aux prières des chanoines, à la messe, et il prie de faire part de sa requête au prévôt. Il attend par le courrier du soir M. le prieur Barras.
Papier, double folio, 13.5 x 21.3 cm, français.
Regeste au dos.