Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Jean Jacki (Jaggi, Jacqui, Jacki, Jacky)

AGSB 5509
a) 1729, 13 février, Loèche, chez Franciscus Allet, grand banneret du dizain de Loèche.
Frère Joannes Jaggi, novice du Gd-St-Bernard, donne pour la fondation du nouveau bénéfice d'Ems (Emesa), dizain de Loèche, par Antonius Flischier, Théodule Borter d'Oberems et Christianus Borter d'Unterems, procureurs de ces communes, sa maison sise dans la bourgeoisie de Loèche, dans le Tiers du Châble (Cabuli), avec grange-écurie et courtine, droit sur le pressoir sous la maison de Nicolaus Meschler (1/5 du droit). Il donne en outre deux parcelles de vigne dans la bourgeoisie entre les ponts, au lieu-dit in den Reyen, confinant les terres du lieutenant Zum Steinhaus, de Michael Ambiel, de Joannes Heinrich, de la mense épiscopale de Sion, et la seconde de la terre de Josephus Mischler notaire (ou de son épouse), de Maria Heinrich, de Joanes Gasner, avec leurs droits accessoires, et libres sauf la dîme et la charge d'une mesure de vin par an, revenu perpétuel de la mense épiscopale pour le chemin par ces biens, de la mense. Ceci à condition que le bénéfice dise chaque année deux anniversaires, un à la St-Jérôme, l'autre le 2 janvier, pour le salut de l'âme du donateur et de ses parents. Il donne en plus à cette fondation une table de noyer, un "scannum" de noyer et une "cista vulgo garde-robe" dans la maison donnée, avec charge de lire 3 messes pour le salut de son âme dans la nouvelle église d'Ems. Il donne 12 setiers de bon vin blanc, mesure de Loèche, à condition que le curé qui les reçoit avec le tonneau au début du bénéfice laisse aussi à son successeur 12 setiers de vin blanc avec le tonneau. Dévestiture etc. serment corporel etc.
Témoins : Michael Grandis de Clavibus, lieutenant, Josephus Bruner bourgeois de Loèche, Joannes Franciscus Zen Ruffinen notaire public.
Copie attestée conforme en 1742, le 16 janvier, par Josephus Rubinus notaire public, en présence du donateur, et des procureurs d'Ems, à Tourtemagne.
Copie d'une autre copie mentionnée, sans modification, signée par Martigniois Villa, chez le notaire, 24 janvier 1742, signée Francis Bartholomeus Favrat notaire.
Copie de la copie de la copie le 7 février 1742, sans changement, signée pour foi Stephanus Ganioz notaire.
Parchemin, 41.4 x 29.3 cm, latin, au dos, regeste avec la date 13.02.1729.
Explication "Emesa = vulgo Ems".
Acte fait par le religieux Joannes Jaggi, l'année de son noviciat au Gd-St-Bernard, frère laïc en Germanie et en plusieurs lieux, collecteur d'aumônes.

b) 1729, 22 mai (Hospice) du Gd-St-Bernard de Mont-Joux.
Jean Jacqui frère laïc, devant l'autel de l'église, émet solennellement ses voeux dans les mains du prévôt Léonard Jorioz, dont il baise les deux pouces sur les S. Evangiles.
Signé : Jean Jacqui, frère profès.
Papier, double folio, 16.4 x 22.4 cm, français.
Regeste au dos.
Autre exemplaire de la même formule, sans date ni signature.
Papier, double folio, 16.4 x 22.9 cm, français, regeste au dos.

c) 1735, 9 décembre, Sion, Majorie.
L'évêque de Sion Joannes Josephus Blatter confère au Rd Joannes Jacki, profès de l'ordre de St-Augustin du Mont-Joux, l'autorisation de toucher les vases sacrés s'ils ne contiennent par le corps ni le sans du seigneur, et de toucher les saintes reliques dans les reliquaires (lipsanothecis) ainsi que le corporal et le purificatoire.
Signature de l'évêque et du secrétaire ecclésiastique Sébastien Briguet.
Papier, 22.8 x 17.8 cm, latin.
Timbre aux armes de l'évêque plaqué sur papier.
La feuille de papier est collée sur un fragment de parchemin, 23.4 x 17.9 cm, portant au dos un regeste de cette autorisation.

d) 1736, Sion.
"Précis de l'histoire du Mont de St-Bernard de Menthon, chanoine régulier de l'Ordre de St-Augustin". Le Grand-St-Bernard de Menthon, née en 923 a chassé de ces montagnes les esprits de ténèbres et a commencé à bâtir en 962... une maison d'asile et de refuge..." Les chanoines de l'ordre de St-Augustin... font des collectes pour les frais dans nombre de pays pour maintenir leur oeuvre. On y vient en pèlerinage. Eloge de St-Bernard, archidiacre, qui reçu des révélations de son patron S. Nicolas. Mort à Novare le 15 juin 1008; canonisé le 23 mai 1009.
Suit une approbation : 1732, 5 mai, Colmar, Hylle avocat et secrétaire interpréte au conseil souverain d'Alsace traduit de l'allemand en français. Le Précis de l'histoire du Mont-St-Bernard ci-dessus, sur un imprimé... présenté par le Rd Jean Jacqui religieux profès sur le dit Mont.
"Imprimé à Sion, chez Jean-Michel Mayr 1736".
Papier, 15.7 x 20.5 cm, 2 pages imprimées, français.

e) 1737. "Sinnreiche History... Bernardo von Menthon", née en 923, qui commença à construire l'Hospice de son nom en 962, etc. Ecrit par Johann Jacki, "profès de l'ordre de St-Augustin, au Mont-St-Bernard, procureur des pauvres". Ecrit approuvé par l'évêque de Sion, en Valais, imprimé par Johann Michael Mayr en 1736, approuvé par l'évêque de Coire et réimprimé là [à Coire], approuvé par les évêques de Trente, de Brixen etc. 1736.
Autorisation et approbation des princes-évêques de Constance, Augsbourg, etc.
Réimprimé chez Leonhard Parcus, imprimeur épiscopal à Constance en 1737.
Papier, double folio, 4 pages imprimées, 10.1 x 16.2 cm, allemand.

f) 1742, 2 juin, Lausanne, nonciature.
Carolus Franciscus Durinus, nonce de Benoît XIV en Suisse, etc. accorde une approbation apostolique [à un ouvrage du frère Jacki du Gd-St-Bernard] soit libelle intitulé "Paradeÿs christlicher Seelen von dem Hochwürdigisten Sacrament des Altars", publié en plusieurs évêchés, pour accroître la vénération des fidèles envers la très Sainte Eucharistie. Il peut être édité par les imprimeries publiques.
Signature de C.F. archevêque de Rhodes, nonce apostolique, et de son chancelier Joannes Baptista Castoreus, chancelier.
Sceau du nonce plaqué sur papier.
Papier, 20.2 x 15.6 cm, latin, en-tête imprimé, collé sur double folio de parchemin, 20.4 x 15.8 cm, portant des regestes allemands et français.

g) 1742, 7 juillet, Lucerne.
Approbation de même forme que la précédente, par le même nonce, de l'ouvrage [du même auteur] intitulé : Das tägliche Brodt der ersten Christen, approuvé par le prédécesseur du nonce, savoir l'archevêque d'Edesse.
Mêmes signature et sceau, signature du même chancelier.
Papier, 20.2 x 15.7 cm, latin, en-tête imprimé, collé sur parchemin 20.3 x 16 cm, fragment de la traduction en allemand de l'approbation de cet ouvrage.

h) 1745, 28 janvier, Géronde.
L'évêque de Sion Jean-Joseph Blatter nomme le rd Jean Jacki, profès des chanoines réguliers de S. Bernard, comme procureur et recouvreur des censes féodales et d'argent qui pourront appartenir à la maison de Géronde [appartenant à l'évêque].
Signé : Jean-Joseph, évêque.
Sceau de l'évêque Blatter, plaqué sur laque rouge au bas à gauche.
Papier, doublé et encadré parchemin, 22.8 x 15.5 cm, français, regeste au dos.

i) 1746, 21 mars, Lucerne, nonciature.
Le nonce en Suisse etc. Philippus Acciaiusli, archevêque de Petra, etc. donne son approbation après celle de l'évêque de Sion, au livre intitulé : "Le paradis des âmes chrétiennes" pour l'impression de ce livre.
Sceau du nonce, plaqué sur papier; signature du nonce apostolique et de son chancelier le chevalier Jo Baptista Castoreus.
Papier, double folio, collé au bas par le sceau, 21.7 x 17.6 cm, latin, en-tête imprimé.
Regeste au dos, dans une chemisette de papier portant regeste et No 126.

j) 1750 ? "Mémoire sur le monastère du Gd-St-Bernard en Vallais, frontière d'Italie et sur l'hospitalité qui y est exercée". Climat du lieu; citation de quelques privilèges et bulles des Papes. Quêtes nécessaires : "Jean Jacki est un de ces députés... depuis 1727, recommandé par 4 nonces, patenté par nombre d'archevêques et évêques" (dont liste nominative), par l'empereur François I, par S.M. Marie Thérèse, en 1747; par le roi de France et son conseil à Colmar, par S.A. de Bavière à Münich le 9 décembre 1746, par l'électeur Palatin; par tous les cantons suisses, Valais etc.
Suivent les noms de 24 diocèses où il a été autorisé de quêter, avec les dates (entre 1730 et 1749 et 1842 (sic !); puis la liste des imprimeurs (6), (dont François Sébastien Naterer, 1750), de 1744 à 1750.
Papier, 17.2 x 29.7 cm, imprimé, français.
Regeste au dos.

k) 1746, 15 mars, Lucerne.
Franciscus Coraggioni d'Orelle ?, doyen du collège des médecins de Lucerne, "physicus ordinarius" accorde au Rd Jacqui profès des chanoines réguliers de St-Bernard de Mont-Joux en Valais (Suisse), en raison de son âge de ses travaux et voyages incessants en divers pays, et de sa faiblesse digestive (ventriculi), la permission de manger de la viande les Quatre-Temps ? (Carême ?) les vendredis et samedis.
Papier, 20 x 15 cm, signé par le dit médecin, avec son sceau plaqué sur laque rouge, au dos, collé sur parchemin, 20.2 x 15.4 cm, latin.
Au dos regeste français et regeste allemand, probablement de la main du Frère Jacki.

l) 1753, 3 mai.
Annonce de la mort de F. Joannes Jacky, laïc, par ses confrères. Il est décédé le 3 mai 1753 vers 3 heures du matin "in Parthenone ad S. Barbaram Confluenciae", par suite d'hydropisie, muni des Sacrements de l'Eglise. Il était procureur et collecteur des aumônes de l'Hospice du Mont-St-Bernard, de l'Ordre des chanoines réguliers de St-Augustin en Valais, à 63 ans; de profession religieuse 33 ans et 24 ans comme procureur et collecteur des aumônes très zélé. Il est recommandé aux prières et messes, etc. R.I.P.
Papier, 20.6 x 18.2 cm, imprimé, latin, en-tête : "Jesus Maria Augustinus", et 4 têtes de mort, dont 2 sur des tibias croisés en x, et 2 têtes plus petites sur un catafalque noir sur brancard avec une croix (ou T?) en blanc.
Le tout encadré de petits motifs floraux noirs.
Ceci dans une chemisette portant un regeste et un chiffre 10.
Le tout dans une chemisette de papier portant : Jacqui Jean, 1727; et : Jacki Jean 1727 [ou Jacqui].