Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Laurent-Joseph Murith

AGSB 5592
Laurent-Joseph Murith

a) 1761, 20 septembre, devant l'autel majeur du Gd-St-Bernard.
Laurentius Josephus Murith émet ses voeux solennels et publics dans les mains du prieur claustral Joannes Isidorus Darbellay, délégué pour cela par le prévôt Philippus Thévenot; il baise les deux pouces du prieur sur les S. Evangiles.
Signatures du profès, du prieur Darbellay, pour lui-même et pour Stéphanus Frossard et Christianus Bruché.
Témoins : Petrus Dussin, qui ne sait pas écrire, mais a fait cette "natula" et Joannes Petrus Sarasin qui appose sa marque.
Papier, double folio, 16.6 x 22.8 cm, latin.
Regeste au dos précisant que J. Mury est de parents fribourgeois de Sembrancher.

b) s.d. Vers d'un auteur anonyme remerciant Murith de ses bontés pour lui : 14 strophes avec un refrain : "on ne saurait trouver de mal à çà", et autre complément en vers d'un "Mathie", pour une fête, 21 strophes.
Papier, 2 doubles folios, 16.2 x 23.2 cm, français, encre ternie.
Titre sur une chemisette : poésie dédiée à Laurent Murith.

c) 1805, 30 juin, Martigny en Valais.
Lettre du chanoine Laurent-Joseph Murith, prieur régulier de Martigny, adressée à l'Académie celtique, qui l'a reçu comme membre non résidant. Remerciement : il offre, si on le désire, une copie des recherches qu'il a faites sur les "antiquités" du Gd-St-Bernard et du Valais, encore non publiées. Excuses si ses mémoires ne parviennent pas aussi vite qu'il le voudrait. Il fera parvenir Fr. 25.- pour souscrire aux 12 numéros des archives de l'Académie celtique.
Papier, 2 folios, 21 x 29.6 cm + photocopie d'un original acquis par les Archives cantonales à Sion, en 1971, selon lettre d'envoi de celles-ci à M. Lucien Quaglia, prieur de Bourg-St-Pierre, français.

d) 1809, 13 juillet, Martigny.
Lettre du prieur Murith au chanoine S.B. d'Allèves, recteur de l'hospice du Simplon. Eloge de la montagne en été. Il le remercie pour les renseignements obtenus à Sion : M. le prieur s'informera à Aoste. La nièce de Murith, Mme la présidente Morand a eu un enfant, neveu de Murith. Divers malades. M. le conseiller d'Etat et châtelain ira, peut-être, des eaux des Bains de Loèche au Simplon.
P.S. M. Roll ? se restaure avec du bon chocolat mais sa convalescence est longue.
Papier, double folio, 19.2 x 23.6 cm, français.
Adresse au dos.

e) 1809, 27 novembre, Martigny.
Lettre du prieur Murith au chanoine d'Allèves. Passage de généraux, princes et princesses au Simplon. Neige et parties de traîneaux. Eloge du grand bailli Stockalper. Hommages à M. et Mme Zenclaus. Maladies de MM. Roll, Jenni et Murith etc. Malheurs financiers dans des familles, dettes énormes. Demande de renseignements sur les ponts et galeries de la route du Simplon. Nouvelles mondaines.
Papier, double folio, 19 x 23.4 cm, français.
Adresse au dos.

f) [Vers 1814], Martigny.
Minute ou brouillon d'une lettre de Murith à Eloi Johannot (actuellement Mont-Jorat) qui a enseveli Epaune (éboulement en 562). Selon plusieurs chroniques avis d'historiographes et de Murith. Eboulements divers. Destructions de l'abbaye de St-Maurice par les sarrasins etc.
Papier, 2 doubles folios, 16.3 x 21.3 cm, français, latin.
Regeste au dos.

g) 1924. Notes diverses de Philippe Farquet concernant les activités scientifiques du chanoine L.-J. Murith :
1) Ascension du Vélan par Murith, d'après Th. Bourrit, description des alpes pennines et rhétiennes, T. 1, Genève, Bonnasst, 1781, p. 82 et suiv.
Cahier paginé 1-10, daté 31.10 et 01.11.1924.
Papier, 16.9 x 22 cm, portant en marge, p. 1, le timbre : "Herbier Ph. Farquet", français.

2) Géologie et minéralogie de Murith : collection et catalogue.
Papier, 16.2 x 21.8 cm, français.

3) Saussure H.-B., voyages dans les Alpes etc. Genève 1786, t. 2 chap. 42, p. 448, 449.
29 juillet 1778, récit abrégé, Murith conduit de Saussure aux "Roches polies" Col de Fenêtre.
Papier, 16.2 x 21.9 cm, français.

6) Saussure, op. cit., t. 2 pp. 474-475, en note : au sujet des blocs de granit du Val Ferret, qui selon Murith proviennent de la point d'Orni ou Ornex.
Papier, 16.2 x 21.9 cm, français.

8) Bourrit Th. Description des cols ou passages des Alpes, Genève, 1803, 1ère partie p. 248 : visite des collections du prieur Murith. Ses ascensions. Il arrête une tentative de voleurs.
Papier, 16.2 x 21.9 cm, français.

9) Bourrit Th. Nouvelle description des glaciers et glacières de Savoie, etc. Genève 1785 chapitre 25 p. 276 : p. date, v. Bourrit raconte l'ascension du Pain de Sucre. Course au Valsorey.
Papier, 16.3 x 21.8 cm, français.

12) Echassériaux, lettre sur le Valais... Paris, 1806, p. 132, note 5 : collection d'objets antiques de fouille, réunie par Murith.
Papier, 13.6 x 21 cm, français.

14) Séances publiques de la société académique des sciences, etc. de Besançon, 14 avril et 4 décembre 1813 (4 déc.) passage d'Annibal (preuves par des médailles).
Papier, 17.5 x 22 cm, français.

sans No. (Mangourit) le Mont-Joux ou le Mont-Blanc. Discours hist. lu à la séance de la Soc. Philotechnique 20 Messidor, an 8. Paris, cabinet et salon de la culture Boul. Cerutti an IX. Réponse de Murith, Martigny 7 juillet 1800, au sujet du passage d'Annibal; pas de trouvaille de médailles à la colonne Joux; vertus de l'achilée génépi. Pas de dégâts par les ours, mais par les loups. Les oiseaux de proie, vautour, buse, aigle etc. Faune de la montagne. Mines presque toutes abandonnées. Pas de fossiles au Gd-St-Bernard. Les hautes pointes se dégradent.
Papier, 16.3 x 21.8 cm, français.

1) Bourrit, nouvelle description des glacières de Savoie, Genève, 1785, chap. 26, p. 28 et s. Course au Valsorey (1777 ou 1778) : Murith l'accompagne qui redoute un séjour prolongé au Gd-St-Bernard. Murith visite des grottes sous la glace.
Papier, 16.3 x 22 cm, français.

1) Manuscrit Murith No 1 : 1 catalogue de plantes du Valais, 1 catalogue de la collection des minéraux (Valais et étrangers). Observation sur l'origine des habitants du Valais et sur les productions..., arbres cultivés en Valais. Liste de 71 oiseaux observés.
Papier, 13.6 x 18.7 cm, français.

sans No. Académie celtique fondée 9 germinal au XIII (1807). Mangourit, un des secrétaires, y fit recevoir Murith qui y développe sa thèse sur le passage d'Annibal.
Papier, 13.5 x 20.9 cm, français.

1, 2, 3) Murith en relation avec Loiseleur Deslongschamps : il reçut de cet auteur "Flora Gallica" Paris, 1806, don de l'auteur. Villars vint en Valais en 1785 avec d'autres botanistes; il dit avoir vu des botanistes et des herbiers, il adresse à Murith le 27 mai 1812 son précis d'un voyage de botanique fait en Suisse en 1811, Paris 1812, dédicacé au prieur Murith. Bridel, dans Etrennes Helvétiennes, t. V, Lausanne 1814 : course au St-Bernard, il parle des collections de Murith (minéraux et plantes) course en 1801, avril.
Papier, 14.1 x 21.7 cm, français.
Au verso : règlement sur la visite du jardin botanique de Zürich, du 23 mai 1906. (allemand).
Secrétaire Dr. F. Zollinger.

s.d. "Murithiana" : 7 novembre 1777, Murith prieur du St-Bernard artiste à la consécration de la nouvelle église de la prévôté de St-Gilles à Verrès (selon publication à Aoste, 1912). Gaudi, Flora helvetica, p. x : réception par Murith à Martigny, en venant du Fenalet, juillet 1804. Gaudin alla ensuite à Fully et à la montagne de ce nom.
2 fiches, papier bleu, 16.7 x 10.8 cm, français, latin.

1809-1861.
Notes diverses de Ph. Farquet concernant diverses activités scientifiques du Gd-St-Bernard (météorologie et autres observations, collections d'insectes, botanique).
Papier, 4 folios, format max. 13.9 x 21.7 cm, français.
No I-III et sans No.
(Au dos fragment d'une facture à Etienne Farquet, Martigny, 1909, par Gardet et Cie, Genève).

h) 1931, 29 avril, Genève.
Le Dr. Raymond de Saussure envoie à Philippe Farquet, Bibliothécaire de la Maison du St-Bernard, à Martigny-Ville, la copie des 5 lettres du chanoine Murith, qu'il a trouvées dans ses archives. Il n'a plus de documents à communiquer.
Signature manuscrite du descendant de H.-B. de Saussure. Sur demande de son cousin Jean.
Papier, dactyl., 21.3 x 26.8 cm, français, en-tête imprimé.
Annexes : page de titre : lettres du prieur Murith à Horace-Bénédict de Saussure.

i) 1776, 12 mars.
Remerciement pour l'envoi d'un baromètre : un commerçant de St-Claude, Pierre Arbel ira le chercher. Il enverra un échantillon de la mine d'or du Valais.
Signature du prieur du St-Bernard.
2 folios dactyl.

j) 1778, 13 mars.
Murith félicite de Saussure pour le succès de ses ouvrages en France et en Angleterre, pays où ce savant voyagera "pour recueillir le juste fruit de ses travaux". Murith s'intéresse toujours plus à l'histoire naturelle, ce qui lui "rend indispensable un voyage à Genève", où il aura le plaisir de le voir, ainsi que ses ouvrages admirés "des connaisseurs en peinture". Il espère le trouver à Genève, ainsi que le "célèbre M. de Saussure, en mai, dont il veut visiter le cabinet d'histoire naturelle. Prière de demander au professeur de Saussure s'il pourra le recevoir. M. Fells a envoyé de très belles médailles de gypse. Murith apportera quelques échantillons de nouvelles découvertes dans les alpes.

k) 1778, 18 mai.
Remerciements après sa visite à Genève. Reconnaissance du Gd-St-Bernard pour le fondateur du cabinet d'histoire naturelle et son protecteur. Il a visité St-Maurice et enverra des échantillons de ses mines. Invitation du prévôt à Martigny. Conseil demandé sur la valeur des "grains d'agathe" que le châtelain Ganioz veut vendre : que de Saussure les examine et Murith les lui offrira. Demande de conseil pour l'achat de 2 livres l'un récent, 3 volumes à Drest et Leipzig, et un à Bâle sur les métaux (1556). Offre de réception de Mme de Saussure, quand elle ira aux eaux de Courmayeur. Début de la bonne saison au St-Bernard.

l) 1779, 6 février.
Envoi de silex poli par la nature et des échantillons des mines exploitées à St-Maurice, probablement lors de la foire de Martigny. Il aimerait revoir de plus près son cabinet d'histoire naturelle. Murith a reçu la visite de l'abbé Frisi Dansbre; il lui a envoyé S. Altesse le prince de Salm, qui veut voir en été le glacier de Valsorey. Murith veut parcourir le Mont-Vélan. Il est alors curé de Liddes.

m) 1786, 4 janvier.
Le procureur du Gd-St-Bernard ira à Genève. Il enverra des cailloux se trouvant dans les masses granitiques (il a été à la montagne d'Ornex). Envoi d'échantillon de plomb et argent de Sembrancher. Félicitation à de Saussure qui a atteint au Mont-Blanc la plus grande hauteur d'Europe. Il demande quelle est cette hauteur si elle n'est pas indiquée dans les derniers ouvrages qu'il publie. Murith n'a rien compris de précis dans les explications que lui a donnés M. Bourrit : au-dessus du Buet, c'était plus haut croit-il. Il aurait aimé accompagner de Saussure. Il attend le résultat des expériences faites.
En tout 14 pages dactyl., 21.5 x 27.1 cm, français.

n) 1895. "Généalogie de la famille Murith de Morlon et Gruyères dès 1560 à nos jours (1895) faite par Léon Scyboz, assesseur, secrétaire communal à Morlon".
Historique de cette famille, qui apparaît en 1327, dans un acte du 29 juin, sous la forme "Moret", à Morlon (puis Morry, Mury, Murit, Murith après 1550); elle s'est déplacée entre Morlon et Gruyères. Eteinte à Morlon en 1790, les Murith existant encore descendant de Rod Murith (dit aussi Raoul Rolet) mentionné dans les extentes de 1569, 1612. Ceux de Gruyères descendent d'un François, né à Morlon 27.10.1664 (historique en 4 pages). Suit la généalogie de la famille Murith de Morlon et Gruyères de 1550 à 1895, par le même auteur. Laurent-Joseph, curé de Liddes, né en 1742, figure à la 1ère page de cet arbre sous No 37, fils de Joseph (ou Pierre-Joseph) (généalogie sur 2 pages 6 et 7). Suit dès la p. 8, des explications de la généalogie des Murith de Morlon et Gruyères (p. 13 : Laurent-Joseph, sa carrière et ses mérites, jusqu'en p. 14). Ce texte s'étend jusqu'à la page 22. Puis développement à son sujet, pp. 23 à 32. Laurent-Joseph est fils de Joseph Murith et d'Anne-Marie Castella; il est né à Sembrancher en 1742 : discours adressé à la Murithienne, à St-Maurice, le 2 septembre 1862. Murith est décédé à Martigny le 9 octobre 1816. Suit encore l'état civil des personnes de la famille Murith (pp. 33-37), en 1895 pour le XIXe siècle.
Cahier, couverture bleue, 22.5 x 36.5 cm, français.
Annexes :
Reproduction d'une carte figurant dans la notice généalogique de la famille Murith, offerte par M. Ernest Murith, à Bulle le 09.12.1968, carte illustrant le passage des Alpes par Bonaparte et l'armée de réserve en mi-mai 1800. Portraits en gravure du prévôt Luder, qui reçut le premier consul à Martigny, et du chanoine Murith, qui l'accompagna de Martigny au Gd-St-Bernard.
Papier, 10.4 x 14.7 cm.
Généalogie Murith, 1ères et 2èmes noces de Joseph Murith, qui épouse en secondes noces Anne-Marie Castella, parents du chanoine Joseph-Laurent.
Papier, 19.5 x 26.4 cm, jaune, français.

o) 1931, juillet, août, septembre.
3 bulletins de "La Cordée" No 7, 8 et 9. Bulletin mensuel de la Section Monte-Rosa du Club alpin suisse, dédicacés au prévôt du Gd-St-Bernard Mgr Th. Bourgeois, par l'auteur Philippe Farquet, de l'article : "Le chanoine L.-J. Murith, un alpiniste-naturaliste d'autrefois" (No 7 pp. 3-8; No 8 pp. 1-10, No 9 pp. 2-8).
3 cahiers, 17 x 24.5 cm, français.

p) 1862. Notice sur le chanoine L.-J. Murith par M. P.-C. Tessier, chanoine du Gd-St-Bernard, président de la société murithienne du Valais, membre de la société hellérienne du Genève, etc. St-Maurice, imprimerie de Louis Hignon, 1862.
Publié par la Société Murithienne du Valais.
Cahier, titre en tête, couverture bleue, 13.3 x 20.6 cm, français, imprimé.