Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
François-Joseph-Porphyre Rolle

AGSB 5650
François-Joseph-Porphyre Rolle

a) 1785, 19 septembre, église du Mont-Joux, devant l'autel.
Josephus Franciscus Porphirius Rolle, novice, émet ses voeux solennels et publics dans les mains du prévôt du Gd-St-Bernard Ludovicus Antonius Luder, dont il baise les deux pouces sur les S. Evangiles.
Signature du profès.
Papier, double folio, 18 x 26 cm, latin.
Au dos : regeste précisant que la profession a lieu pendant la messe solennelle, et l'origine du profès, Fribourg.

b) 1816, 9 juillet, Charmey.
Lettre du chanoine Roll au prévôt Jean-Pierre Genoud. Il n'est plus à Fétigny, mais, par force, curé de Charmey, à 3 heures au-dessus de Bulle, dans la Valsainte, et cela depuis le 6 de ce mois, n'ayant appris sa nomination que le 22 juin, il prie le prévôt de le faire revenir à lui dès que possible. Le mauvais temps a détruit les récoltes et créé une cherté extraordinaire des denrées en plaine et en montagne. Sa paroisse agréable, mais d'accès difficile. Prière au prévôt de rencontrer l'évêque lors de sa visite.
Papier, double folio, 17.4 x 20.8 cm, français.
Au dos, adresse du prévôt à Sembrancher et date. Fragments de sceau sur laque rouge.

c) 1817, 16 octobre, ? Charmey.
Roll écrit au prévôt Genoud, à Sembrancher. Il est "toujours agité" depuis l'arrivée du prévôt à Charmey. Il n'a rien fait de "subreptice" pour sa sécularisation et il ne voit pas de différence entre la vie d'un bénéficier du St-Bernard et celle d'un bénéficier dans ce diocèse. D'ailleurs, le prévôt avait prié le nonce de lui accorder plutôt la sécularisation, mais Roll aime ses confrères du St-Bernard. Il hésite entre un bénéfice-cure et un bénéfice simple, et être dans la plus grande retraite. Il n'a pas parlé à l'évêque, et il prie le prévôt de lui parler en ami et ouvertement. Venue temporaire de la neige. Les fromages sont déjà presque tous vendus.
Papier, double folio, 17.5 x 20.8 cm, français.
Au dos : adresse et regeste, cachet No 25.

d) 1835, 10 novembre, Villard-Siviraux/Fribourg.
Lettre du chapelain Roll au prévôt du Gd-St-Bernard Filliez en réponse à sa lettre du 20 octobre ? Il a dit les messes prescrites pour feu le confrère Barras Pierre-Louis, curé d'Orsières, dont la mort l'a surpris : il va aussi se préparer à sa propre mort. Remerciement au prévôt qui lui accorde M. Alt Jean-Joseph, pour compagnon au Simplon. Voyage agréable au Simplon; il a porté le plan de l'hospice jusqu'en deçà de Chatel-St-Denis, et il a été perdu. Il a été surpris de voir toutes les grandes caves, la grande église; séjour agréable pour les chanoines même âgés. Le Petit-St-Bernard surpasse tout cela en beauté : montagnes vertes, vue étendue sur les paroisses de Savoie, le col d'un St-Bernard à l'autre permet de faire le chemin en un jour. Désir de retourner au Petit-St-Bernard. Il demande l'autorisation d'acheter à une nièce un habit de drap pour lui, en hiver. Espoir de revoir le prévôt l'année suivante. Il a donné un ouvrage de théologie à MM. le curé de Liddes et Alt.
Papier, double folio, 20.8 x 25 cm, français.
Au dos, adresse et regeste.
Sceau sur laque noire. Oblitération postale de Fribourg No 53.

e) 1836, 13 avril, Villard-Siviriaux par Chenens.
Lettre de Roll, chanoine à Jean-Nicolas Favre, curé de Liddes. Il n'a pas envoyé à Favre ses plans de sermons par la poste, ce n'est pas assez important. Prêcher sur la foi est important : l'impiété et l'irréligion augmentent, on veut nous priver de notre religion... Les moeurs n'y gagnent rien. Utilité à la prière. Une providence particulière veille sur la Suisse. Danger des mauvais livres et journaux, crainte pour le Valais. Des paroisses de Fribourg ? ont prié.
Papier, double folio, 21.2 x 13 cm, français.

f) 1845, 2 février, Villard-Sivirieux.
Lettre de Stanislas Darbellay de Liddes au prévôt Benjamin Filliez, à Martigny, pour lui donner des nouvelles du mauvais état de santé du chanoine Rolle, qui pourrait mourir assez prochainement : il souffre beaucoup et s'affaiblit [tumeur ?]. Demande de directives après son décès : le procureur veut-il que la vache soit amenée à Martigny ? Elle doit vêler à fin mars. On la vendrait 11 à 13 louis. Rolle veut que ses habits aillent au St-Bernard; il vaudrait mieux les distribuer à des pauvres. Darbellay ne peut rien faire sans délégation de pouvoirs. - Il espère pouvoir se rendre à Berne ensuite, comme il l'a demandé; il est lui-même indisposé, mais ne craint rien de grave. Rolle aimerait revoir le prévôt, mais ne l'exige pas, vu le mauvais temps et le carême.
Papier, double folio, 20.7 x 27 cm, français.
Au dos adresse : oblitération postale de Bulle, No 46, etc.
Cachet de laque rouge.
Le tout dans une chemisette de papier portant : Rolle François-Joseph-Porphyre, 1784.