Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Jean-Nicolas Rossier

AGSB 5654
Jean-Nicolas Rossier

a) 1813, 6 octobre, Gd-St-Bernard.
Jean-Nicolas Rossier, après une année révolue de noviciat, désirant faire sa profession dans la maison hospitalière du Gd-St-Bernard, fait la promesse suivante librement et volontairement devant le Rd prieur conventuel Joseph Darbellay, chanoine hospitalier, délégué par le Rdissime abbé Pierre-Joseph Rausis, prévôt général des chanoines hospitaliers du Gd-St-Bernard et du Simplon : il promet au dit prévôt obéissance suivant la règle de St-Augustin et stabilité dans la congrégation.
Papier, 18.7 x 23 cm, français.
Regeste au dos : "profession... 1813".

b) 1813, 6 octobre, Mont-Joux, devant l'autel de l'Assomption de la Ste-Vierge-Marie.
Joanes [sic !] Nicolaus Rossier, novice des chanoines de l'ordre de St-Augustin, de la congrégation hospitalière du Gd-St-Bernard, émet ses voeux dans les mains du prévôt général actuel Petrus Josephus Rausis, selon la formule prescrite par décret impérial comme suit [en français :] "Je promets au Rme prévôt Pierre-Joseph Rausis et à ses successeurs obéissance suivant la règle de St-Augustin et la stabilité dans la congrégation". En signe de quoi il baise les deux pouces du prieur Darbellay sur les S. Evangiles, etc. Amen.
Signature du profès Joanes Nicolaus Rossier, datée du 6 octobre 1813.
Papier, double folio, 18.7 x 22.9 cm, latin, français.
Regeste au dos et indication que Rossier est originaire d'Orsières.

c) 1813, 6 octobre.
Jean-Nicolas Rossier, novice de l'ordre des chanoines réguliers de St-Augustin, de la congrégation du Gd-St-Bernard, devant l'autel de l'Assomption de la Ste-Vierge-Marie, émet sa profession canonique dans les mains du Rd prieur Josephus Darbellay délégué spécialement pour cela par le Rme Petrus Josephus Rausis, prévôt général actuel de la congrégation (service stable, chasteté, obéissance et discipline selon la règle de St-Augustin et les statuts de la communauté, etc.). Selon la formule du décret impérial : "je promets au Rme prévôt Pierre-Joseph Rausis et à ses successeurs obéissance suivant la règle de St-Augustin, et la stabilité dans la congrégation". En signe de vrai religieux et d'obédience, il baise les deux pouces du Rd prieur Darbellay sur les S. Evangiles, etc. Amen.
Signature du profès de ce jour.
Papier, double folio, 16.9 x 22.4 cm, latin, français.

d) 1862, 17 octobre, Lucerne, palais de la nonciature apostolique.
La nonciature du Pape Pie IX et du St-Siège en Helvétie, Rhétie, Valais, etc. accorde à Jean-Nicolas Rossier, chanoine régulier du Gd-St-Bernard, vicaire du curé d'Orsières, dans le diocèse de Sion, vu sa grave infirmité d'yeux qu'il nous expose et qui l'empêche de réciter l'office divin, et vu qu'il demande de remplacer son bréviaire par d'autres prières : soit le rosaire avec 15 dizaines en l'honneur de la Ste-Vierge-Marie, chaque jour : en vertu de l'autorité apostolique du rescrit de la Sacrée Congrégation des affaires ecclésiastiques en date du 9 mai 1949, la demande est agréée.
Comme cette infirmité ne le rend pas absolument aveugle, mais qu'il ne peut tout mémoriser, pour que les fidèles ne soient pas scandalisés, lors des fêtes doubles et les autres jours où il n'est pas permis de dire de messe votive, il pourra dire la messe votive de la Ste-Vierge-Marie dans un oratoire privé érigé de manière légale, ou dans une église publique, pour entretenir sa propre dévotion, ceci en vertu de l'autorité apostolique concédée au nonce.
Signature du nonce Joseph Maria Bovieri et de son chancelier substitut ? Marcellinus Vuillemin ?
Papier, double folio, 21.8 x 32.5 cm, latin.
Timbre en relief sur le papier aux armes du noce Bovieri.
Regeste au dos No 20.
Le tout dans une chemisette de papier portant : Rossier Jean-Nicolas 1812, et comportant un bulletin météorologique de Zürich du 6 juin 1955.