Archives du Grand-Saint-Bernard

Archives du Grand-Saint-Bernard

Dossier personnel du chanoine
Pierre-Antoine Studer

AGSB 5670
Pierre-Antoine Studer

a) 1882, 30 juin, Lens.
R (?)-A. Gaudin, chanoine régulier, vicaire, écrit au prévôt du St-Bernard : il a omis de lui parler de l'écolier Studer qui demande à être présenté une seconde fois au Chapitre : M. Nantermod voudrait qu'il entre plutôt dans le clergé séculier. Nantermod était recteur du collège de Sion.
Papier, 21.5 x 13.6 cm, français.

b) 1882, 31 juillet, Morgins.
Adrien Jardinier, évêque de Sion, délivre à Petrus Antonius Studer, de Lens, lettres testimoniales : rien ne s'oppose à son entre au noviciat du Gd-St-Bernard.
Signature et timbre aux armes de cet évêque.
Papier, double folio, 21.5 x 27 cm, bleu, en-tête imprimé aux armes de l'évêque, latin.
Au dos : No 82 et : Studer.

c) 1883, 21 août, Mont-Joux, devant l'autel de la Ste-Vierge-Marie.
Petrus Antonius Studer, novice, émet ses voeux simples, en public, dans les mains du prévôt Pierre-Joseph Deléglise, dont il baise l'anneau sur les S. Evangiles.
Signature du profès, du prévôt et des témoins Louis Duverney et Cyrille Lamon.
Papier, 28.8 x 44 cm, latin.
Nom et date au dos.

d) 1885, 18 juillet, Mont-Joux.
Le prieur claustral J.-C. Carruzzo atteste qu'il a baptisé sous condition Antonius Studer, novice, en raison de la mise en doute du baptême, pour cas de nécessité de A. Studer.
Signature du prieur, avec un sceau du St-Bernard plaqué sur laque rouge.
Th. Bourgeois, chanoine régulier chantre ou maître des novices atteste avoir été témoin de ce baptême.
Signature des 2 chanoines.
Papier, 21.2 x 27.5 cm, latin.

e) 1886, 21 août, Mont-Joux, devant l'autel de la Ste-Vierge-Marie.
Petrus Antonius Studer, profès simple, émet ses voeux solennels et publics dans les mains du prévôt Pierre-Joseph Deléglise, dont il baise l'anneau sur les S. Evangiles.
Signature du profès, du prévôt et des témoins Barthélémy Bagnoud et Célestin Francey.
Papier, 29.1 x 44.2 cm, latin.
Au dos nom et date.

f) 1889, 8 octobre, Lens.
Lettre d'Antoine Studer au prieur, qui n'aime pas écrire. Il est rétabli dans sa santé, grâce à des promenades seul ou avec des confrères, selon ordre du médecin. Vendanges médiocres. Nouvelle consultation chez le Dr. Ducrey à Sion, qui veut qu'il reste encore à Lens. Il n'a pas de réponse du prévôt. Demande d'envoi d'une meilleure soutane. Prière d'attirer l'attention de M. Gard, professeur de théologie sur l'Ami du peuple du 6 octobre, 2ème page.
Nouvelles des cantons, Berne. Nouvelles diverses et salutations.
Papier, double folio, 13.5 x 21 cm, français.

g) 1897, 21 août, Hospice du Simplon.
Lettre de Studer au prieur. Il regrette d'avoir accepté de venir au Simplon, et a demandé en vain de revenir si vite. Procédés qu'il juge inqualifiables. Visite de M. Emery. Le travail est un esclavage, même pour la servante Joséphine, elle ne fera "pas de vieux os dans ce sale pays". Demande de conseils. Prière de demander à M. Lugon s'il faut renvoyer une photographie.
Papier, double folio, 13 x 20.7 cm, français.

h) 1900, 11 janvier, Grimentz.
Lettre du recteur Studer au prieur. Voeux de Nouvel-An. Remerciements. Le prieur doit faire le premier sermon, un second serait sur l'Eucharistie : M. de Courten est de cet avis. Un 3ème sermon serait utile : voir le carnet pour Bourg-St-Pierre. M. Bridy souhaite que le prieur vienne le 25 à Vissoye. Studer dispose d'un véhicule s'il le veut. Du 20 au 22, il va aux quarante heures à St-Luc et y prêcher, avec un jeune capucin de Sion. Salutations.
Papier, double folio, 13.2 x 20.7 cm, français.
Le tout dans une chemisette de papier portant : Studer Pierre-Antoine, 1882, et comportant un bulletin météorologique de Zürich du 20 février 1955.