La formation au quotidien

 

La prière

 « Donne-moi la force de te chercher ô toi qui m’a permis de te trouver, et qui m’a fait espérer te trouver davantage »
Saint Augustin

 Tout au long de la formation et plus spécialement pendant le temps du noviciat, chacun cherche à approfondir sa relation intime avec le Christ afin de mieux servir son Eglise.

Cette formation se vit dans la prière de l’office en chœur, la participation quotidienne à l’Eucharistie, la prière personnelle et la lecture de la Parole de Dieu sans oublier une rencontre régulière du Christ dans le sacrement de la Réconciliation. Des temps plus privilégiés rythment l’année : une journée de récollection communautaire chaque mois et une retraite annuelle personnelle ou communautaire.

Prière des complies au soir couchant

Vie fraternelle

 « A nous, il n’est pas permis de vivoter ! Trêve donc à toute mélancolie ! Haut les cœurs et en avant »
Brx Pier Giorgio Frassati

Notre appel à la vie commune se vit dans le concret de l’existence.

Les années de formation sont l’occasion de faire l’expérience de la communauté dans ses joies et exigences. Nous apprenons ainsi à nous connaître et connaître nos frères dans les nombreuses expériences vécues ensemble.

Dans les travaux manuels, chacun peut ainsi exercer ses talents ou accepter de se laisser enseigner par les autres. C’est aussi à travers des petites humiliations ou échecs, que nous apprenons à devenir pleinement hommes.

La pratique de la montagne occupe une place non négligeable dans notre formation selon les désirs de chacun. Elle est un lieu privilégié pour devenir des hommes pleinement incarnés et responsables conscients de nos limites et capacités, entrainés à la prise de décision, à l’écoute du rythme de chacun et évitant de tomber dans le piège de l’individualisme. La montagne est aussi un lieu propice à la contemplation, la louange et à une forme de prière plus spontanée.

Père-Maître et novice en démonstration de rappel dans le vide

Etudes

« Le faire sans le savoir est aveugle, et le savoir sans amour est stérile. […] Il n’y a pas l’intelligence puis l’amour : il y a l’amour riche d’intelligence et l’intelligence pleine d’amour »
Benoît XVI, Caritas in veritate, n. 30

Les années qui suivent le noviciat sont consacrées aux études en philosophie et théologie. Celles-ci se déroulent habituellement à l’université de Fribourg. A travers les années d’études, chacun est invité à chercher davantage Dieu et à la connaître au moyen de son intelligence. Elles se terminent par l’obtention d’un master et peuvent parfois se poursuivre par un doctorat.

 

 

Pastorale 

 « Ce n’est pas seulement ce que nous faisons, mais c’est le don de nous-mêmes qui manifeste l’amour du Christ pour son troupeau. La charité pastorale détermine notre façon de penser et d’agir, notre mode de relation avec les gens »
Saint Jean-Paul II, Pastores Dabo Vobis, §23

 Chanoines réguliers, nous sommes tout entier tournés vers le ministère et l’évangélisation dans la cadre des paroisses ou des hospices de montagne. Pendant le temps de formation, chacun est donc impliqué dans des projets pastoraux souvent auprès des jeunes : servants de messe, animation de camps de jeunes ou encore scoutisme.

 

Equipe des séminaristes de la Suisse romande en retraite au col (GSB, St Maurice, Sion et LGF)